الأربعاء، 28 أبريل، 2010



La censure du Net par le blocage des blogs et des sites est une atteinte grave au droit des gens à un libre exercice du droit d’expression. La Censure ,pour la enieme fois, a encore frappé et bloqué en Tunisie les blogs : abidkhlifi,carpediem,amchafibled,ounormal,yatounes,trap boy,stupeur,bent ayla,arabasta,antikor,articuler

Dans un pays de liberté, quand un juge condamne quelqu’un lors d’un procès, il dispose d’une autorité légale qui lui est conférée par la société pour dire le droit ; en plus de cela il dispose de codes écrits pour exercer cette justice et il fait cela en plein jour et pas clandestinement. Ces codes écrits offrent aussi au condamné la possibilité de contester les sentences qui sont prononcées contre lui.

Dans le domaine de l’expression orale, écrite filmée, journalistique ou sur le net les états démocratiques ne censurent plus. Ces états, quand ils veulent intervenir recourent à la justice.

Rien de tout cela dans le domaine du net en Tunisie…

Qui a donné autorité aux fonctionnaires qui, depuis quelques années, font les gendarmes sur le net en Tunisie ? et en vertu de quelle loi ? Qui est cet organisme ?, ou loge –t-il ? Quelle loi lui a conféré la gestion du net en Tunisie ?

Faute d’une réponse claire et nette,

J’appellerai cela… le non-droit, l’arbitraire



تعليق Mon Massir

Alors que dirais-tu de Moubid qui a pris cette même liberté de censurer des gens, de les juger, de les insulter, de les faire taire, de les lister....?

De quel droit ?



تعليق khalil

merci pour l'article
clair,net et precis



تعليق kissa-online

en enumerant les blogs censures j'ai omis hier de citer le blog "amchafibled".cette omission vient d'etre reparée