الجمعة، 1 أبريل، 2011


Cà y est… les bonnes vieilles méthodes policières de Kallel, Ben Rejeb, Chaouch (chez qui Habib Essid a appris son metier) et Rafik reprennent leur droit…grâce à la sollicitude et le savoir faire de notre nouveau ministre de l’intérieur.

Cela faisait un quart d’heure que je filmais et photographiais tranquillement,tantôt coté police tantôt coté manifestants qui voulaient accéder a la place de La Kasbah…

Il était 15 heures 50… rue Bab Menara à Tunis, à l’angle du ministère de la Défense et de Souk El Blaghgia…un barrage de police formé de 3 rangs de B.O.P ,de gardes nationaux et de brigades à moto plus une légion de policiers en civil (la plupart appartenant à la police politique, soi-disant dissoute)…au moment ou la police chargeait à coups de matraques et de bombes lacrymogenes…

… Quatre malabars, des flics en civil, me tombent dessus …ils voulaient m’arracher le matériel des mains. L’un d’eux me tord le bras derrière le dos…le second envoie mes lunettes au sol…

Les flics : lâches cet appareil photo…donne ça

Kissaonline : qui êtes vous ?...des flics ?...montrez vos papiers…

Les flics : tes papiers et le matériel.vite sinon on te casse la gueule.fils de pute,enculé…tu veux que je te montre mon z…tu le filmes…la révolution ?...on va vous niquer vous et la révolution avec !!!!!Enculé toi et ta mère et tes sœurs !!!

Kissaonline : des papiers…je n’en ai aucun(une bonne vieille recette…en mission…pas de papiers et pas de portable)

Etant du quartier, un petit cercle se forme… des gens qui me connaissent, ils m’extirpent de leurs mains.

Les flics n’obtiennent pas gain de cause…mon matériel est passé de mains en mains vers un lieu sur…seules mes lunettes de vue sont restées sur le sol en morceaux… victimes de brutes fascistes à la solde d’un gouvernement qui a fait ses classes en régime fasciste sous Bourguiba et Ben Ali. J’ai quand même pu retrouver le signalement de 2 de mes agresseurs dans le reportage…les voici



تعليق عامر

يا خويا ان شاء الله ما فمى مكروه



تعليق غير معرف

!!LE MIEUX KEN ç"ADET FI DAREK TRANQUIL