الأربعاء، 9 سبتمبر، 2009




J’aimerai, aujourd’hui, partager avec vous l’immense plaisir que me procure la lecture des romans d’un écrivain magistral. Il s’agit d’Ismaël Kadaré. Un ami m’a fait découvrir un jour cet écrivain albanais à travers son roman « les tambours de la pluie » puis ce fut « le général de l’armée morte » puis « la commission des fêtes » ensuite « le monstre » et « le palais des rêves ».

Dans « le palais des rêves » Kadaré nous emmène dans un empire ou le dictateur local a crée une institution qui se charge d’analyser ,quotidiennement, les rêves des gens. Le personnage central du roman est employé dans un étrange palais ou arrivent des le matin des convois entiers de rêves. Une armée de fonctionnaires, collecte, trie, annote et classe ces rêves. C’est le récit glaçant et fascinant d’une machine totalitaire effroyable. Lisez ce roman. Vous y trouverez une littérature de qualité et de terribles similitudes avec ce qui se passe actuellement dans beaucoup de pays, ou la liberté d’expression est baillonnée.



تعليق Citoyen du monde

J'ai noté le livre dans ma liste de "livres à lire" et j'espère qu'il est disponible chez les bouquinistes ou les libraires.
De même,je vous conseille vivement (si ce n'ai pas déjà fait) 1984 de George Orwell. Un livre choc et passionnant qui dépeint la vie au sein d'un régime totalitaire



تعليق sarra

j'ai lu ce roman et aussi "les tambours de la pluie". de la grande litterature. bizarre que kadaré n'ait pas eté nobelisé



تعليق kissa-online

@citoyen du monde
pour 1984 c'est deja fait
en depit de toutes les interrogations qui tournent actuellement sur le succes de ce roman(on accuse maintenant orwell d'avoir eu de longs rapports avec la cia pendant la guerre froide)pour ce qui est de la disponibilité du livre à tunis essaye! la meilleure piste serait plutot la bibliotheque charles de gaulle
@sarra
le nobel pour kadaré: je suis du meme avis que toi
sauf que kadaré n'est ni americain ni pro americain



تعليق khanouff

Aujourd'hui même je suis passé à la librairie el moez pour "le général de l'armée morte" et Beloved de Toni Morrisson, mais que nenni, nous n'avons plus des papetiers :(