الجمعة، 14 نوفمبر، 2008




« Fin de la guerre en Irak ». C’est bien sur, un mensonge gros comme ça ! mais telle était la manchette du New York Times distribué en kiosque et par des vendeurs le mercredi 12 novembre2008. Les lecteurs qui ont acheté cette édition furent estomaques quand ils ont remarqué que la date du journal était le « 4 juillet 2009 ». ils s’agissait en fait d’un canular bien ficelé comme savent en faire les « yes men ».

Les « yes men » , Jaques Servin et Igor Vamos alias andy Bichlbaum et mike Bonanno

et toutes leurs équipes de cyber-altermondialistes sont passes maitres dans des opérations de mystifications ou l’objectif numéro un est d’abord… politique, la lutte contre la sauvagerie du libéralisme. Quand l’opération qu’ils montent se double d’une bonne rigolade à la barbe de l’OMC, de Mc Donalds, de GW BUSH alors Là c’est le pied ! cette fois ils se sont payé le luxe de filmer toute la mystification (ici).

Voici le faux New york Times du 12/11/2008

Et voici le vrai

En 1999 ils montent un faux site GWBush.com ou les idées libérales s’expriment dans une outrance délibérée : « votez Bush pour favoriser les riches au détriment des pauvres »

Avec Gatt.org ils « arnaquent » l’OMC , se font inviter un peu partout et parlent au nom de l’organisation pour développer des thèses qui enfoncent encore plus le libéralisme.

En 2002 devant le congres des experts comptables australiens le(faux) délégué de l’OMC déclare que son organisation reconnaît ses fautes et annonce la faillite des solutions libérales.

Mc Donald n’est pas prêt d’oublier la fausse conférence de presse ou l’un de ses (faux) représentants disait que l’une des solutions contre la faim dans le monde était le recyclage des déjections sous forme de hamburgers !.

Dow Chemicals , non plus, à qui les « yes men » rappellent régulièrement la tragédie de Bhopal ou 3200 citoyens indiens sont morts. Sur un site miroir (faux) Dow vante la qualité de ses explosifs !

Par l’opération du 12/11/2008 les « yes men » veulent attirer l’attention du public sur le fait que Barack Obama s’est engagé à retirer l’armée américaine d’Irak s’il était élu.

Aux dernières nouvelles le New York Times très fair play n’a pas porté plainte.

Et Obama n’a pas dit s’il maintenait sa promesse.