الاثنين، 11 يناير، 2010



Louise Michel une des figures de proue de l’insurrection populaire, La Commune de Paris de 1871, est morte le 9 janvier 1905.

Institutrice, poète, ambulancière, garde national elle fut condamnée aux travaux forces à perpétuité et à la déportation en Nouvelle Caledonie.Amnistiée en 1880 elle revint à Paris et se remit avec la même vigueur aux luttes sociales. Elle fut de nouveau arrêtée et emprisonnée plusieurs fois.

Victor Hugo qui la connaissait depuis 1860 en parle dans le poème « viro major » :

Et ceux qui, comme moi, te savent incapable

De tout ce qui n'est pas héroïsme et vertu,

Qui savent que si l'on te disait : " D'ou viens tu ? "

Tu répondrais : " Je viens de la nuit ou l'on souffre ;

Oui, je sors du devoir dont vous faites un gouffre !

Ceux qui savent tes vers mystérieux et doux,

Tes jours, tes nuits, tes soins, tes pleurs donnés à tous,

Ton oubli de toi-même à secourir les autres,

Ta parole semblable aux flammes des apôtres ;

Ceux qui savent le toit sans feu, sans air, sans pain

Le lit de sangle avec la table de sapin

Ta bonté, ta fierté de femme populaire.

L'âpre attendrissement qui dors sous ta colère



تعليق hamayed

cette femme exeptionnelle a bcp donné a la laicite.pdt les periodes ou elle n'etait pas en prison elle a geré les meilleures ecoles laiques et libres d'europe(paris et londres) elle est morte pauvre comme elle a vecu.20.000 personnes ont marché a marseille derriere son corbillard