الأربعاء، 9 فبراير، 2011



Hichem Rostom , en plus du fait d’avoir signé la petition de la honte d’aout 2010, disait il y a un an

« Aux artistes tunisiens d'être dignes des mesures présidentielles en leur faveur »

Quelle belle initiative que celle prise par le Président de la République justement en cette Journée nationale de la culture ! Décréter 2010, année du cinéma aura, j'en suis convaincu, des retombées plus que prometteuses. Cela peut se vérifier avec les résultats plus qu'encourageants observés au niveau du théâtre après la consultation nationale décidée par le Président de la République. On a connu une année particulièrement faste et exceptionnelle en créations et en qualité aussi. Ce qui est loin d'être le cas pour le cinéma qui passe par un insupportable état de léthargie. Ces dernières années ont été très difficiles pour nos cinéastes qui sont appelés d'urgence à varier les thèmes traités et à être plus près des préoccupations de la société, essentiellement de la jeunesse qui demeure la force vive de la nation.

La crise qui touche le cinéma tient également au manque de salles de spectacle. Leur nombre se réduit d'une année à une autre comme une peau de chagrin. On risque de les voir disparaître si on continue de faire l'autruche. Certes, le piratage, ce mal récurent, est pour quelque chose, mais il n'est pas le seul responsable. Nos cinéastes doivent réagir et tenter l'impossible en attirant le public qui semble trouver une prédilection pour les fictions turques ou syriennes. Qu'on leur donne les moyens pour le faire et on jugera après.

En conclusion, je tiens à remercier le Président Ben Ali pour ses encouragements incessants au secteur de l'art. A nous d'en être dignes.

source :La Presse 26 fevrier 2010

caricature du blogeur Z "debatunisie"



تعليق rami

ce type est le modele meme du faux cul