الاثنين، 26 أكتوبر، 2009


image : Fawzia Helmy

J’ha était assis devant une rôtisserie et aspirait l’air avec grande satisfaction. Le rôtisseur qui l’observait depuis son échoppe, finit par sortir et demanda : « Que fais-tu là? » J’ha répondit : « Je me repais des fumets de la rôtissoire ». « Ah, alors là, mec, tu vas me payer ! ». « Bien sûr », répondit J’ha, et sortant de sa poche quelques piéces, les fit tinter dans sa main : « Voilà !... le son de mes pièces sera le prix pour l’odeur de tes rôtis »

Et comme, le dit si bien le proverbe tunisien : « 7adithna keyas mouch 7assira torkod 3ali8a ennass ».



تعليق nefertiti

belle parabole